L’entreprise Tech Garmin paye une rançon de 10 millions de dollars et inquiète les investisseurs

La semaine dernière, le fabricant de montres connectées Garmin a été victime d’une cyberattaque rapidement résolue. Aujourd’hui, une source interne a révélé que l’entreprise avait payé 10 millions de dollars aux hackers pour reprendre le contrôle de leurs serveurs. Une situation sans précédent qui soulève des inquiétudes chez les consommateurs, mais aussi les investisseurs. L’impact s’est immédiatement fait ressentir, notamment sur les plateformes de trading en ligne par CFD.

Garmin s’attire la méfiance des investisseurs

Dès l’annonce d’une cyberattaque subie par l’entreprise, l’action Garmin a perdu trois points dans la journée. Rien de catastrophique, mais une situation délicate à gérer pour un constructeur solide, mais loin d’égaler les mastodontes de la concurrence. L’annonce du montant de la rançon payée pourrait avoir des répercussions catastrophiques.

La cyberattaque a suscité beaucoup de méfiance. Le cours de l’action a diminué et même les investisseurs qui utilisent des plateformes de trading en ligne comme Saxo se sont rapidement écartés de Garmin. Pourtant, ils ne sont pas propriétaires de l’action et investissent dans des CFD qui les engagent peu. Leur désintérêt témoigne donc d’une perte de confiance dans la valeur du titre.

Une rançon qui pèsera lourd dans la réputation de l’entreprise

Puisque Garmin est spécialisé dans les objets connectés, le piratage de ses serveurs aurait pu lui coûter beaucoup plus cher. Toute son activité dépend de ses serveurs et le cours de l’action aurait chuté bien plus bas si la situation avait duré. C’est sans doute ce qu’a pensé l’équipe dirigeante quand elle a décidé de payer la rançon.

Le problème, c’est que le montant rendu public jette une ombre peu flatteuse sur l’entreprise. Son équipe dirigeante a accepté de payer les hackers sans avoir l’assurance de récupérer le contrôle des serveurs. Un coup de poker dangereux et coûteux. Certes, 10 millions de dollars, c’est peu de chose pour une entreprise de cette taille. Cependant, cette affaire pourrait lui coûter la confiance de ses consommateurs et des investisseurs.

Un précédent dangereux pour le monde des objets connectés

Garmin a donc cédé à un chantage malheureusement très classique. La concurrence lui reproche déjà d’avoir ainsi donné naissance à un précédent dangereux. La réussite de ces hackers pourrait motiver de nouveaux pirates, lesquels s’attaqueront en nombre aux entreprises de la même taille que Garmin.

Au-delà de cette question, les consommateurs sont aussi dubitatifs face à cette histoire. Que penser d’une entreprise d’objets connectés qui ne parvient pas à protéger les données de ses serveurs, puis qui préfère payer pour masquer son incapacité à contre-attaquer ? Pour le moment, le cours de l’action Garmin est resté stable et a même légèrement remonté après sa chute. Cependant, les répercussions de cette affaire pourraient ne pas se faire attendre longtemps.

 

Categories

Articles similaires à découvrir !