Cancer du sein, quels sont les mythes communs ?

C’est le cancer le plus répandu en Europe, mais les informations erronées abondent lorsqu’il s’agit du cancer du sein.

Quelles sont ces informations ?

1 Les bons aliments vous feront économiser

Qu’il s’agisse de brocoli, de bleuets ou de la dernière super épice, il ne se passe pas une semaine sans qu’un titre proclame qu’un nouveau héros de l’alimentation éradiquera le cancer. Cependant, l’effet du régime alimentaire sur le risque de maladie est très difficile à mesurer, et les études effectuées en laboratoire ne peuvent refléter avec précision ce qui se passerait dans l’organisme, de sorte que les allégations ne sont pas concluantes. Mais ces aliments sont accompagnés d’une foule d’autres bienfaits pour la santé, alors n’hésitez pas.

2 Le déodorant antitranspirant est dangereux.

Nous n’avons pas trouvé de preuves convaincantes à l’appui des allégations selon lesquelles le chlorure d’aluminium (présent dans les antitranspirants et la poudre de talc) est lié au cancer du sein. Les études se sont révélées trop petites, vagues ou invraisemblables pour affecter les conseils donnés aux femmes. Mais c’est ton choix. Si vous voulez faire attention, Holland & Barrett ont de bons déodorants naturels.

3 Les mammographies causent le cancer

Les radiations ionisantes utilisées dans les rayons X peuvent augmenter le risque de cancer d’une infime quantité, mais ne laissez pas cela vous décourager – c’est insignifiant comparé aux avantages du dépistage. Le rayonnement que vous recevez pendant une mammographie est inférieur à celui auquel vous êtes exposée dans la vie quotidienne et n’a pas d’impact significatif sur le risque de cancer du sein.

4 L’allaitement réduira votre risque.

Oui, il offre une certaine protection et oui, plus vous allaitez longtemps, plus les avantages sont importants. Mais la réduction du risque est minuscule, alors ne paniquez pas si vous n’avez pas eu d’enfants ou si vous n’avez pas pu allaiter.

Articles similaires à découvrir !